Hikomago junmai daiginjo

350,00 800,00 

Ce saké est noble, soyeux et clair avec un soupçon aromatique de pomme moelleuse qui disparaîtra, laissant un arrière-goût légèrement amer, mais acidulé et croquant. Selon l’aliment que vous accompagnez, des notes d’agrumes apparaîtront. Yoshimasa Ogawahara considère ce saké comme son chef d’oeuvre.

Hikomago junmai daiginjo

350,00 800,00 
Type de sake

Junmai Daiginjo

Brasserie

Shinkame

Brassé par

Yoshimasa Ogawahara

Prefecture

Saitama

Millésime

2013, 2010, 2009, 2008, 2007

Volume

1.8l, 72cl

Alcool

16.5%

Température

42-55°C

Méthode

Sokujo moto

Junmai

Oui

Ingrédients

Eau, Kome-Koji, Levures, Riz

Type de riz

Yamada-Nishiki

Origine du riz

Tokushima prefecture

Levure

Kyugo n°9

Komekoji

19.7%

Pasteurisation

Nikkai

Polissage

40%

Daiginjo

Oui

Réduction

Oui quantité non communiquée par le brasseur

Filtration

Micro filtration papier

Maturation

7 ans minimum

Presse

fune

Hikomago Junmai Daiginjo

Ce junmai daiginjo (le riz a été poli jusqu’au cœur pour ne quasiment garder que l’amidon : les 40% restants) du légendaire Yoshimasa Ogawahara, développe une texture soyeuse et une trame aromatique d’une extrême finesse sur la pomme verte et le poivre vert. Il offre un accord capable de canaliser l’équilibre en coupant le gras et l’umami de ce mets délicat tout en se fondant dans sa texture pour donner encore plus de relief à sa mâche.

Accords d’excellence

Faites tanguer l’accord entre un tartare de veau de chez polmard et des huitres de saint-vaast-la-hougue du Cotentin.

Redécouvrez le chocolat en tablette « Bean to Bar » en allant chez Kosak, croquez dedans en se disant que c’est déjà tellement complexe ! que pourrait bien apporter le saké ? Découvrir qu’il va ouvrir le chocolat comme si il s’agissait d’un livre et vous emporter dans ses entrailles

Une envie de fromage, allez chercher un langre chez taka&vermo que vous ferez sur-maturer chez vous jusqu’à la limite, pousser la maturation jusqu’à qu’il soit complétement crémeux et qu’une sensation ammoniaquée apparaisse, c’est à partir de ce moment là que l’accord sera le meilleur. A la force du fromage, le saké répondra par la douceur

Informations sur la brasserie Shinkame

Établie en 1848 à Saitama. La traduction littérale du nom de la brasserie est « Tortue sacrée ». La légende veut qu’il y ait eu, il y a plusieurs générations, un sanctuaire derrière la brasserie qui célébrait le dieu de la sagesse. Une tortue y vivait et était Considérée comme le messager de ce dieu…. plus prosaiquement la tortue est un animal qui vit très vieux au delà de la vie des hommes. c’est un symbole de longivité.

Après s’être battu depuis 1966 pour la renaissance du saké traditionnel, en 1987 la brasserie Shinkame est devenue la première brasserie à fabriquer uniquement du saké Junmai (saké pur riz)

Elle fabrique le Kome-koji selon la méthode koji-buta pour l’integralité de son saké, c’est la méthode de production la plus intensive en main-d’œuvre et la plus artisanale. Certaines brasseries utilisent le kojibuta uniquement pour leurs sakés les plus haut de gamme.

La brasserie fait vieillir son saké pendant une période minimale de 2 ans à 3 ans, même pour ses produits standards. Grâce à ce vieillissement, le saké est doux, complexe et fond sur le palais.