Hikomago Junmai Ginjo Nanago

100,00 250,00 

La saveur douce mais riche et la texture soyeuse de ce saké sont difficiles à décrire. L’équilibre vraiment élégant de l’acidité ouvre l’appétit et fera ressortir toute la saveur de fruits de mer. Agréable et rafraîchissant à une température chaude d’environ 55°C, servir avec des légumes cuisinés au court bouillon  ou avec du poisson grillé.

Hikomago Junmai Ginjo Nanago

100,00 250,00 
Type de sake

Junmai Ginjo

Brasserie

Shinkame

Brassé par

Yoshimasa Ogawahara

Prefecture

Saitama

Millésime

2015, 2010, 2009, 2008

Volume

1.8l, 72cl

Alcool

16.5%

Température

42-60°C

Méthode

Sokujo moto

Junmai

Oui

Ingrédients

Eau, Kome-Koji, Levures, Riz

Type de riz

Yamada-Nishiki

Origine du riz

Tokushima prefecture

Levure

Nanago n°7

Komekoji

20,4%

Pasteurisation

Nikkai

Polissage

50%

Ginjo

Oui

Réduction

Oui quantité non communiquée par le brasseur

Filtration

Micro filtration papier

Maturation

4 ans minimum

Presse

fune

Hikomago Junmai Ginjo Nanago

La saveur douce mais riche et la texture soyeuse de ce saké sont difficiles à décrire. L’équilibre vraiment élégant de l’acidité ouvre l’appétit et fera ressortir toute la saveur de fruits de mer. Agréable et rafraîchissant à une température chaude d’environ 55°C, servir avec des légumes cuisinés au bouillon ou avec du poisson grillé.

Accords d’excellence

2 accords énormes me reviennent vraiment en tête avec ce saké qui fait toujours des accords surprenants et surtout très émotionnels, si vous êtes émotif s’abstenir car je peux vous dire qu’il en a fait pleurer des durs à cuire, il vous fend une armure et laisse remonter des émotions très forte sans vous donner d’explication, c’est pas un psy ce sake ou alors c’est la méthode je provoque, à toi comprendre….

Le 1er avec du roquefort, c’est déroutant complexe à totalement évité si vous n’aimez pas le roquefort, mais si vous l’aimez il faut essayer cet accord. rendez chez crème

le 2ème avec du café, si vous êtes parisien pourquoi ne pas aller à l’arbre à café , le café c’est une valeur sûr avec le saké, buvez d’abord une gorgée de saké chaud, prenez votre temps, prenez une gorgée de café, et dès que vous avez avalez votre reprenez une gorgée de saké tout de suite derrière, et écoutez ce qui se passe dans votre bouche

La brasserie Shinkame

Établie en 1848 à Saitama. La traduction littérale du nom de la brasserie est « Tortue sacrée ». La légende veut qu’il y ait eu, il y a plusieurs générations, un sanctuaire derrière la brasserie qui célébrait le dieu de la sagesse. Une tortue y vivait et était Considérée comme le messager de ce dieu…. plus prosaiquement la tortue est un animal qui vit très vieux au delà de la vie des hommes. c’est un symbole de longivité.

Après s’être battu depuis 1966 pour la renaissance du saké traditionnel, en 1987 la brasserie Shinkame est devenue la première brasserie à fabriquer uniquement du saké Junmai (saké pur riz)

Elle fabrique le Kome-koji selon la méthode koji-buta pour l’integralité de son saké, c’est la méthode de production la plus intensive en main-d’œuvre et la plus artisanale. Certaines brasseries utilisent le kojibuta uniquement pour leurs sakés les plus haut de gamme.

La brasserie fait vieillir son saké pendant une période minimale de 2 ans à 3 ans, même pour ses produits standards. Grâce à ce vieillissement, le saké est doux, complexe et fond sur le palais.